Appel à communication : Journée d’étude “Comme un homme ? Penser et (dé)construire les masculinités en Asie”

La date limite de soumission passe au 1er février 2023.

La journée d’étude “Comme un homme ? Penser et (dé)construire les masculinités en Asie” aura lieu les 29 & 30 juin 2023, sur le campus Schuman d’Aix-Marseille Université (Aix-en-Provence). Elle est organisée par quatre membres du bureau des jeunes chercheur⋅e⋅s, Cao Vy (IrAsia), Johan Krieg (LESC, IrAsia), Amandine Péronnet (IFRAE, IrAsia), Bérénice M. Reynaud (IETT, IrAsia). Les conditions de soumission se trouvent à la fin de cet appel. Pour tout renseignement, n’hésitez pas à envoyer un mail à l’adresse suivante : je.jcasie@gmail.com.

© Photos d’Alexandra Leese, Boys of Hong-Kong. Instagram @alexleese
Argumentaire

“Je saurai faire de vrais hommes de vous”, chante le capitaine Li Shang dans le célèbre film d’animation produit par les studios Disney, Mulan (1998). Issue de représentations occidentales qui situent les masculinités asiatiques dans la pratique des arts martiaux, et associent l’hypervirilité à la force physique, cette chanson intitulée “Comme un homme” est pourtant absente du remake de 2020, censé correspondre davantage à un public chinois. Ce choix, s’il peut être discuté, a toutefois le mérite de poser un certain nombre de questions : Cette distinction entre les “vrais hommes” et les autres a-t-elle cours en Asie ? Comment devient-on homme et comment se construisent les masculinités asiatiques ? Quels débats et discours produisent-elles ? Ce concept de masculinité, qui identifie l’homme à un être genré devant se positionner face au tissu de représentations produit par son environnement, n’est pas universel mais est à la fois lié à la culture et à l’époque dans lesquelles il s’inscrit (Kimmel and Messner 2018). C’est cette hétérogénéité que nous souhaitons mettre en avant au cours de cette journée d’étude en privilégiant une approche interculturelle, approche qui permettra de mettre en regard une définition de la masculinité avec les contextes culturels, sociaux, politiques, économiques, etc. dans lesquels elle évolue. 

Les études de genre sur les masculinités sont relativement récentes, et plus particulièrement celles portant sur l’Asie. Le monde anglo-saxon commence à s’intéresser aux masculinités à partir des années 1980, mais il faut attendre la décennie suivante pour que soient abordées les populations non-blanches, bien que toujours dans une perspective occidentale hégémonique (Louie 2017). Ce n’est qu’avec le nouveau millénaire que les chercheur⋅e⋅s travaillant sur l’Asie du Sud et du Sud-Est tentent de s’émanciper de l’étude des relations de genre au prisme du colonialisme, en s’intéressant à l’influence de masculinités normatives intra asiatiques (Chopra, Osella and Osella 2004; Ford and Lyons 2012). Dans le même temps, le nombre accru d’universitaires issus de la diaspora chinoise, et l’intérêt général croissant pour la Chine, expliquent la production de travaux sino-centrés en “études des masculinités” (Louie 2002; Louie and Low 2003; Jie 2010; Song and Hird 2014, 2018). La position prédominante sur la scène internationale de pays comme le Japon et la Corée du Sud, et la large diffusion de leurs normes culturelles, notamment à travers la culture populaire, suscitent également l’intérêt de la sphère académique (Allison 1994; Dasgupta 2003; Jung 2011; Elfving-Hwang 2017; Soo 2021) : les travaux sur la construction des masculinités en Asie de l’Est sont ainsi en augmentation constante ces deux dernières décennies. 

La majorité de ces travaux vient cependant du monde anglo-saxon. Dans le monde francophone, l’étude pluridisciplinaire des masculinités comme un sujet en soi est tardive, et date pour la France de la fin des années 1990 (Sohn 2014). Quelques rencontres scientifiques francophones s’intéressent dans les années 2010 aux masculinités occidentales dans le cadre des rapports de genre et de la période post-coloniale – citons notamment le séminaire “Les miroirs inversés de la virilité: santé de genre et colonisation” de l’Université de Genève, ou la journée d’étude “Violences conjugales, masculinités, rapports de genre. Approches comparatives” de l’Université de Strasbourg. Toutefois, le monde de la recherche français semble devoir combler son retard sur l’étude des masculinités spécifiquement asiatiques : si le thème est entre autres abordé par deux articles récents parus dans la revue française Moussons (IrAsia), ces derniers sont publiés en anglais (Phetchanpheng, Hancart Petitet, Nguyen and El Haïk-Wagner 2020 ; Zhang 2020). Il nous semble dès lors nécessaire, avec cette journée d’étude, d’encourager la participation de la recherche francophone à une discussion globale sur les masculinités en Asie. Quelle pourrait être la contribution des chercheur⋅se⋅s en études asiatiques du monde francophone à cette sous-catégorie des études de genre, qui dépasse pourtant la question du genre ? D’autre part, nous souhaitons replacer les masculinités asiatiques dans les différents tissus culturels propres aux pays d’Asie, plutôt que de les étudier dans leur rapport à une culture occidentale dominante. Si la représentation et l’expression des masculinités en Asie pourront être étudiées au prisme de leurs contacts avec d’autres systèmes culturels, il s’agira de dépasser la perspective des “Suds” et l’eurocentrisme qui informent encore dans une certaine mesure la recherche occidentale contemporaine. Nous voulons ainsi favoriser une approche interculturelle et comparative qui permettrait de souligner l’hétérogénéité des manières de négocier, vivre, (dé)construire les masculinités en Asie, à l’époque contemporaine et aux différents stades de l’histoire. La polyphonie de cette notion pourra être explorée par des recherches qui engagent des champs disciplinaires différents (ethnologie, sociologie, histoire, sciences politiques, etc.), des niveaux et temporalités varié⋅e⋅s (micro et macrosociologiques, diachronique et synchronique) et des ressources plurielles (enquêtes de terrain, travail sur les archives, etc.). Enfin, avec cette journée d’étude, nous entendons prendre part aux discussions qui ont surgi dans l’espace public ces quelques dernières années, et qui visent à interroger de manière générale la reconfiguration des masculinités dans le monde contemporain.

À ces fins, les propositions de communication devront s’inscrire dans le cadre des études asiatiques, et pourront relever entre autres des thématiques suivantes :

  • Militantisme et mobilisations
  • Masculinités hégémoniques
  • Masculinités et politique : rôle dans la construction du nationalisme
  • Etudes comparatives et interculturation : dialogues inter-asiatiques et dialogues avec les pays occidentaux
  • Construire les masculinités : rites et rituels, sociabilités, lois, etc.
  • Approche historique des masculinités en Asie(s)
  • Représenter les masculinités dans la culture visuelle
  • Dire les masculinités : termes en langue vernaculaire, traductions, absence de termes, emprunts, etc.
  • Désir et sexualité : communauté LGBT, prostitution, she-economy et female gaze, le Danwei ou boys’ love
  • Homosociabilité
  • Approche historique des masculinités en Asie(s)
Conditions de soumission et informations pratiques

Le nom et l’affiliation institutionnelle du ou de la contributeur⋅rice, le résumé (entre 250 et 500 mots), et les mots-clés seront à soumettre aux organisateur⋅rice⋅s en français avant le 1er février 2023, à l’adresse je.jcasie@gmail.com. Les résultats seront communiqués au plus tard le 17 février 2023. Il sera demandé aux intervenant⋅e⋅s sélectionné⋅e⋅s de fournir à l’ensemble des participant⋅e⋅s un article ou un support de communication un mois avant la journée d’étude. La journée d’étude se tiendra à Aix-Marseille Université, sur le campus Schuman (la salle sera communiquée ultérieurement), les matinées des 29 et 30 juin, et sera suivie d’une table ronde conclusive. Sont encouragé⋅e⋅s à soumettre un résumé les chercheur⋅se⋅s francophones en études asiatiques, toutes disciplines et tous statuts confondu⋅e⋅s. Une attention particulière sera cependant portée aux propositions des jeunes chercheur⋅se⋅s.

Comité scientifique

Bibliographie indicative

Allison, Anne. 1994. Nightwork: Sexuality, Pleasure, and Corporate Masculinity in a Tokyo Hostess Club. Chicago and London: The University of Chicago Press.

Berry Chris and Farquhar Mary. 2006. “How Should Chinese Men Act?”. In China on Screen: Cinema and Nation, ed. by Chris Berry and Mary Farquhar. Hong Kong: Hong Kong University Press: 135-158.

Blackwood, Evelyn. 2009. “Trans Identities and Contingent Masculinities: Being Tombois in Everyday Practice”. Feminist Studies 35 (3): 454-480. 

Chopra Radhika, Osella Caroline and Osella Filippo (eds.). 2004. South Asian Masculinities: Context of Change, Sites of Continuity. New Delhi: Kali for Women and & Women Unlimited.

Connell, Raewyn. 2015. « Hégémonie, masculinité, colonialité ». Genre, sexualité & société 13. Consulté le 20 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/gss/3429

Dasgupta, Romit. 2003. “Creating Corporate Warriors: The ‘Salaryman’ and Masculinity in Japan”. In Asian Masculinities: The Meaning and Practice of Manhood in China and Japan, ed. by Kam Louie and Morris Low. London: Routledge: 118-134.

Elfving-Hwang, Joanna. 2017. “The Aesthetics of Authenticity: Corporate Masculinities in Contemporary South Korean Television Dramas”. Asia Pacific Perspectives Fall 2017. Consulté le 25 novembre 2022. URL : https://jayna.usfca.edu/asia-pacific-perspectives/center-asia-pacific/perspectives/v15n1/elfving-hwang.html 

Ford Michele and Lyons Lenore (eds.). 2012. Men and Masculinities in Southeast Asia. London and New York: Routledge.

Ikeya, Chie. 2014. “Masculinities in Asia: A Review Essay”. Asian Studies Review 38 (2): 243 – 252.

Jie Yang. 2010. “The crisis of masculinity: Class, gender, and kindly power in post-Mao China”. American Ethnologist (37): 550-562.

Jung Sun. 2011. Korean Masculinities and Transcultural Consumption: Yonsama, Rain, Oldboy, K-pop Idols. Hong Kong: Hong Kong University Press.

Kimmel Michael S. and Messner Michael A. (eds.). 2018 (1995). Men’s Lives. Oxford: Oxford University Press.

Li Xiaomeng. 2020. “How powerful is the female gaze? The implication of using male celebrities for promoting female cosmetics in China”. Global Media and China 5 (1): 55-68.

Louie, Kam. 2002. Theorising Chinese Masculinity: Society and Gender in China. Cambridge: Cambridge University Press.

Louie Kam and Low Morris (eds.). 2003. Asian Masculinities: The Meaning and Practice of Manhood in China and Japan. London: Routledge.

Louie, Kam. 2017. “Asian Masculinity Studies in the West: From Minority Status to Soft Power”. Asia Pacific Perspectives Fall 2017. Consulté le 22 novembre 2022. URL : https://jayna.usfca.edu/asia-pacific-perspectives/center-asia-pacific/perspectives/v15n1/louie.html 

Minichiello Victor and Scott John. 2014. Male Sex Work and Society. New York: Harrington Park Press.

Ocha, Witchayanee. 2012. “Transsexual emergence: gender variant identities in Thailand”. Culture, Health & Sexuality 14 (5): 563-575.

Ojanen, Timo T. 2009. “Sexual/Gender Minorities in Thailand: Identities, Challenges, and Voluntary-Sector Counseling”. Sexuality Research & Social Policy : Journal of NSRC 6 (2): 4-34.

Phetchanpheng Souvanxay, Hancart Petitet Pascale, Nguyen Tam and El Haïk-Wagner Nicolas. 2020. “Interrogating Dislocated Masculinities and HIV Vulnerabilities: A Case Study of Vietnamese Migrants Workers in Southern Laos”. Moussons (35): 163-186. Consulté le 2 décembre. URL : https://journals.openedition.org/moussons/6147 

Scott John, Grov Christian, and Minichiello Victor (eds.). 2021. The Routledge Handbook of Male Sex Work, Culture, and Society. New York and London: Routledge.

Sinnott, Megan J. 2004. Toms and Dees : Transgender Identity and Female Same-Sex Relationships in Thailand. Honolulu: University of Hawai’i Press.

Sohn Anne-Marie. 2014. “Introduction : Les hommes ont-ils une histoire ?”. Dans Une histoire sans les hommes est-elle possible ?, dir. par Anne-Marie Sohn. Lyon : ENS Editions : 7-27. Consulté le 2 décembre 2022. URL : https://books.openedition.org/enseditions/8374 

Song Geng and Hird, Derek. 2014. Men and Masculinities in Contemporary China. Leiden: Brill.

Song Geng and Hird, Derek (eds.). 2018. The Cosmopolitan Dream: Transnational Chinese Masculinities in a Global Age. Hong Kong: Hong Kong University Press.

Soo Yeon Kim. 2021. “BTS and Asian Masculinity -Deimperialization and Transmediality”. Journal of Humanities 82: 143-175

Zhang, Herbary. 2020. “Re-defining the Stay-behind Indonesian Men: Changing Masculinities in the Context of Women’s Transnational Migration”. Moussons (35): 187-212.. Consulté le 2 décembre 2022. URL : https://journals.openedition.org/moussons/6226 

Zheng Tiantian. 2006. “Cool Masculinity: Male Clients’ Sex Consumption and Business Alliance in Urban China’s Sex Industry”. Journal of Contemporary China 15 (46): 161-182.

Zheng Tiantian. 2009. Red Lights: The Lives of Sex Workers in Postsocialist China. Minneapolis and London: University of Minnesota Press.

Zhong Xueping. 2000. Masculinity Besieged? Issues of Modernity and Male Subjectivity in Chinese Literature of the Late Twentieth Century. Durham and London: Duke University Press.

Pour aller plus loin

Blue Productions, Documentaire Finding Phong [Đi Tìm Phong], https://www.youtube.com/watch?v=v3u-IEexRyw

Alexandra Leese, série de photos “The boys of Hong-Kong”, 2018 (https://i-d.vice.com/fr/article/evmjv7/loin-des-prejuges-une-photographe-saisit-la-beaute-des-hommes-asiatiques)

Andrew Kung, série de photos “The All-American”, (https://www.konbini.com/arts/les-portraits-dandrew-kung-deconstruisent-les-cliches-lies-aux-masculinites-asiatiques/

Podcast “Masculinités asiatiques”, 2019, Les couilles sur la table x Kiffe ta race (https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/masculinites-asiatiques)

Table ronde associative, 2021, Association Origines et collectif SOUAG, (https://www.helloasso.com/associations/origines/evenements/communautes-asiatiques-parlons-masculinites-et-non-binarite)

Séminaire “Les miroirs inversés de la virilité: santé de genre et colonisation (France-Algérie XIX-XXe siècles)”, 2017-aujourd’hui, Université de Genève (https://www.unige.ch/rectorat/maison-histoire/projets-de-recherche/projet-les-miroirs-inverses-de-la-virilite-sante-de-genre-et-colonisation-france-algerie-xixe-xxe-siecles/)

Journée d’étude « Violences conjugales, masculinités, rapports de genre. Approches comparatives », 2019, UMR Dynamiques Européennes de l’Université de Strasbourg (https://genreurope.hypotheses.org/4453)



Citer ce billet
Jeunes Chercheur.e.s Asie (2022, 9 décembre). Appel à communication : Journée d’étude “Comme un homme ? Penser et (dé)construire les masculinités en Asie” Jeunes Chercheure·s Asie. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qjws

Une réflexion sur « Appel à communication : Journée d’étude “Comme un homme ? Penser et (dé)construire les masculinités en Asie” »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.