Pratiques et croyances culturelles autour de la grossesse en Chine urbaine contemporaine : étude de cas à Hangzhou

Julie REMOIVILLE (GSRL/CNRS)

Les bouleversements occasionnés par la grossesse et l’accouchement font de la parentalité un temps de changement psychologique, social et physique, significatif pour les jeunes femmes devenant mères pour la première fois. Les pratiques culturelles à observer durant une grossesse sont respectées dans de nombreux pays et varient selon les cultures, allant du changement comportemental aux restrictions alimentaires, ou encore aux différentes activités réservées aux femmes enceintes. Bien qu’il existe actuellement quelques recherches concernant les pratiques courantes de restriction et les coutumes culturelles observées parmi la population des femmes enceintes Chinoises à Hong Kong, Macao, en Australie et au Canada, très peu d’attention a été portée sur la manière dont les femmes enceintes percevaient et réagissaient aux traditions et aux croyances culturelles sur le continent Chinois. De plus, contrairement aux coutumes postpartum, très peu de spécialistes ont étudié les pratiques et coutumes durant la grossesse, et seul un petit nombre d’études a examiné de quelle façon les traditions culturelles façonnent l’expérience de la maternité. Pourtant, les rituels culturels et les tabous caractérisent les différentes étapes de la grossesse et de la naissance. Ces traditions culturelles définissent la transition, démarquent la vulnérabilité et structurent un soutien à la fois sociologique et moral. Les recherches concernant les coutumes prénatales observées par les femmes Chinoises démontrent que de nombreuses coutumes culturelles sont toujours largement pratiquées, malgré le fait que certaines croyances soient contradictoires avec les connaissances scientifiques actuelles.

Dans l’ère contemporaine, l’infériorité du genre féminin est particulièrement marquée par les interprétations faites autour de la grossesse, dans une société profondément patriarcale. Néanmoins, en modifiant leur comportement durant la grossesse, les femmes prennent un chemin complexe pour exprimer d’autres constructions du genre dans leurs pratiques.

Tout en tenant compte de ces considérations concernant les femmes enceintes et leurs relations avec les coutumes et les croyances culturelles dans la culture chinoise, ma présentation vise à obtenir une meilleure compréhension de la situation actuelle en Chine urbaine contemporaine, et adresse les questions suivantes : Comment les femmes enceintes des milieux urbains se réfèrent aux coutumes et aux croyances culturelles ? Comment les perçoivent-elles dans un contexte moderne ? Quel genre de coutumes est toujours suivi en Chine contemporaine ? Comment la relation entre les femmes enceintes et les croyances culturelles autour de la grossesse peut nous guider vers une compréhension plus approfondie du processus du genre en Chine contemporaine ?

Hou Renyou

Doctorant en sociologie, anthropologie et ethnologie, rattaché au Centre d'études chinoises-ASIEs (EA 4512) de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO). ATER, DEA, section de Chinois Membre statutaire de l’IrAsia (UMR 7306).

More Posts


Une réflexion sur « Pratiques et croyances culturelles autour de la grossesse en Chine urbaine contemporaine : étude de cas à Hangzhou »

  1. Bonjour,

    Il est très intéressant d’apprendre que selon les cultures les grossesses ne sont pas vécues de la même façon.
    On a tendance à oublier que les sociétés et les cultures n’ont pas la même approche et que l’on soit dans une société patriarcale ou matriarcale, beaucoup de choses changent.

Répondre à Infos grossesse Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.